10 juin 2010 - première lecture publique du texte

Les hommes et le ménage
De Catherine Richon

Lecture mise en espace

 Le Cinq – Paris 19ème

Jeudi 10 juin 2010
Salle 20 – 20 heures

Durée : 2 heures

balai-de-chiotte.jpg

 

 

L’idée a germé d’un coup, comme ça : « je vais faire une pièce, elle s’appellera Les hommes et le ménage ».

Après, c’est pas difficile. J’ai rempli un dossier auprès du Cinq - qui venait tout juste d’ouvrir ses portes - et j’ai pu obtenir un créneau hebdomadaire régulier pour creuser le sujet. J’ai donc démarré dare-dare : pour disposer d’un matériau de base, j’ai commencé par mener des entretiens auprès de qui voulait bien.
A mon grand étonnement, le simple fait de prononcer « les hommes et le ménage » a suscité des réactions aussi enthousiastes qu’abondantes.

De janvier à juillet 2009, six hommes et femmes m’ont rejointe dans mes recherches. Ensemble, nous avons exploré comment la parole recueillie pouvait être transformée en texte théâtral, nous avons testé divers univers visuels, nous avons confronté le sujet à différents modes de jeux, et enfin, nous avons beaucoup discuté… des hommes et de ménage. Peut-on vraiment écrire une pièce sur un tel sujet ?

Trois étapes de travail (février, avril et juillet 2009) ont été présentées, constituant autant d’essais, de brouillons, de gestes théâtraux, laissant émerger certains thèmes, certaines couleurs, certaines expressions.

En parallèle de ces travaux pratiques et ludiques, j’ai tâché de m’en référer aux intellectuels qui avaient déjà pensé la question. J’ai lu tout un tas de bouquins très sérieux qui ont consolidé mon idée de départ : non, les hommes et le ménage, ça n’est pas une question rigolote !

En mars 2010, après de nombreux mois d'entretiens, de lectures, de réflexion et de plein d'autres choses pas forcément en rapport avec cette pièce, à la faveur d'une dizaine de jours tranquilles à la campagne, un texte est né. Un texte ? Allons, pendant que j'y étais, ce sont trois versions des Hommes et le ménage qui ont émergé : "la pièce" proprement dite, version longue disons, une version courte pour hommes pressés et une version modulaire parce que ça peut toujours servir.

 Puisqu’elle est écrite, que mes amis en profitent ! C’est pour cela que vous êtes là. En espérant qu’un jour, Les hommes et le ménage intéressera du monde, et pourquoi pas le monde entier. Et peut-être même qu’elle le changera, ce fichu monde où, bordel, c’est toujours moi qui fais tout et lui qui ne fait rien…

pelle.jpg

 

Ce soir, je vais lire le texte que j’ai écrit – je n’ai pas encore eu le temps de l’apprendre en entier. Pourtant, c’est assez marrant d’apprendre son propre texte. Cela permet d’en débusquer les failles en tout cas. Crise oblige, je lis tous les personnages. Et comme ça n'est pas facile, je m’aide de petits bidules. N’ayez pas peur. Ça ne dure que deux heures.

Vos retours seront les bienvenus.

Merci d’être venus !

 

  

Catherine Richon