Un 8 mars bien rempli

Publié le par Catherine Richon

C'est vrai que la pièce Les hommes et le ménage milite plutôt pour les droits des hommes (à empoigner un balai, à se réapproprier leur intérieur, à jouir d'une plus grande autonomie dans la gestion de leur vie quotidienne..). Mais les hommes, les femmes, finalement, quelle différence ? Alors j'ai profité de la journée dite "de la femme" pour d'abord jouer le spectacle.

Dès 9 heures du matin, accompagnée d'Antonio à la technique (et accessoirement au passage de balai), je présentais la pièce à l'Espace Cambrai, centre social et culturel situé à Paris 19ème. Malgré l'horaire matinal, les spectateurs étaient nombreux. Ou plutôt, les spectatrices étaient nombreuses. Les maris étaient probablement au travail. Ou en train de faire le ménage à la maison. Quelques représentants de la gent masculine dans la salle tout de même - heureusement. Toujours est-il que la salle des miroirs en a vu de belles pendant cette petite heure que dure Les hommes et le ménage.

Après la représentation, un débat animé par Nafissatou, conseillère conjugale, a ajouté une petite touche plus batailleuse à la matinée, et on a pu entendre, en écho direct à la pièce, que l'une aime faire le ménage, que l'autre n'a vu que le divorce comme issue à la non-participation de son homme aux tâches ménagères, que l'autre encore fait tout à la maison : "il ne fait rien, rien du tout...". Les messieurs, bien que peu nombreux, se sont beaucoup exprimés. L'un glisse un bon conseil aux dames : "choisissez bien votre mari !". Bref, échange passionné et passionnant. Merci à l'Espace Cambrai d'avoir organisé cette matinée spéciale droits des femmes !

Et plus tard dans la journée, dans la nuit même, c'est sur les ondes de la station Idfm98.0 que j'ai pu parler de ma pièce et en lire quelques extraits : "ménages de printemps", "le mythe de l'égalité", "patriarche", "la nouvelle collection - homme", "épitaphe de la ménagère", soit quelques traditionnels et deux inédits, le tout entrecoupé de réflexions échangées avec Catherine Moreau et toute l'équipe de son émission La vie est belle. Pour celles et ceux qui étaient couchés à cette heure-là, voici ce moment de radio à ré-écouter à leur gré dans son intégralité (55 minutes...).

Publié dans (Re)présentations

Commenter cet article